Compte rendu du stage d' Aiki Ken Shinkage Ryu - Aiki Jujutsu et Niten Ryu de Musashi Miyamoto avec Masato Mastuura sensei

March 1, 2018

Ce week end ( 25/26 Fevrier ) j'ai eu la chance de participer au stage de Masato Mastuura Sensei au sein du dojo où je pratique (CDRAM).

 

Mastuura Masato, né en 1965 à Takarazuka au Japon, est un artiste martial complet puisqu'il se forme au théâtre No et devient le disciple direct de Tetsunoyo Kanze VIII, trésor national japonais dont il a été uchi deshi. Mais il se forme également à des arts martiaux anciens tel que la Daitoryu, Aikijyujustu, Kenjitsu, Nitenjutsu, etc...

 

 

Installé à Paris depuis 2006, il a fondé sa propre école d’arts martiaux et de théâtre Nô, le Dojo des deux spirales, établi à Paris et Bruxelles, où il enseigne régulièrement. Il est invité à donner des stages de formation dans de nombreux pays (France, Belgique, Portugal, Québec, Italie, Bosnie, Roumanie, Pologne…).

 

En tant qu'artiste, La Maison de la culture du Japon à Paris, où il se produit comme performeur et comme formateur, l’a régulièrement mandaté comme ambassadeur culturel chargé de donner des démonstrations et performances dans le monde entier.

 

Il jouera également le maître de sabre dans le film ''I, samurai'' de Patrick Dickinson (BBC), Jigoro Kano dans ''Triomphe ! Une vie de judo'' (mise en scène Gilles Troulet, Paris, 2011) et bien d'autres rôles.

 

 

 

 

Durant ce stage, nous avons donc pratiqué le style Shinkage Ryu ainsi que l'école du légendaire Miyamoto Musashi ! Ça était un réel plaisir de pratiquer de façon traditionnelle. Car oui j'aime la tradition martiale. L'évolution sportive de ces arts me passe au dessus mais de très haut !

 

J'ai grandi avec un enseignement traditionnel, avec les principes de respect et j'aime ça et cela ne changera pas! J'aime les Kata, la codification dans l'art martial, j'aime les saluts. J'aime toutes ces valeurs et j'aimerais toujours ça !

 

Ces valeurs de nos jours en France se perdent dans certains Dojo malheureusement (heureusement certains continuent à perpétuer la tradition). On salut de moins en moins, et quand on salut on ne prend pas le temps on fait ça vite fait bien fait... On parle de moins en moins de toutes ces valeurs pour ne parler que d’efficacité... On oublie une facette de l'art... Et pourtant si importante !  ''Tout commence et tout finie par Rei''.

 

Ce stage a d'une certaine façon rassuré qu'il reste un héritage traditionnel et que nous ''étions pas à coté de la plaque'' par rapport à tout cela, car durant le stage nous avons pu remarquer que le Rei-Shiki était omniprésent.

Saluer à chaque fin d'explication du Sensei, saluer son partenaire, etc.. Tout cela n'est pas de la soumission à une personne ou vouloir faire comme les japonais devant ce ''vrai maître japonais'', mais tout simplement une question de respect (envers le sensei, l'enseignement, etc..).

 

 

A la fin du stage lors j'ai pu échanger avec Masato Sensei sur ce sujet et il était d'accord avec moi (et donc l'enseignement de mon père, de l'école) sur le fait que les saluts, la codification sont très importants dans les arts martiaux japonais, ils permettent de polir l'esprit. Comme Tokitsu Sensei dit : ''Les arts martiaux sont une méthode d’auto-éducation''.

 

 

'' Pour maîtriser l’art du combat, il faut en saisir la philosophie. Sans esprit, le corps est sans utilité.''

Maître Yew Ching Wong / Kung-fu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Bienvenue sur le Blog de MARTIAL VIDÉO PRODUCTION !

January 15, 2018

1/1
Please reload

Posts Récents

June 19, 2018