JÉRÔME KADIAN

Pionnier du Systema en France

Senior Instructeur depuis 2003 et premier instructeur certifié de Systema Talanov en France.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis né en 1968 au Liban. Je suis arrivé en France en 1989 pour une compétition internationale de kickboxing.

La guerre civile au Liban m’a poussé à rester en France qui est devenu mon pays d’adoption.

Racontez-nous vos débuts dans le monde des arts martiaux. Comment êtes-vous arrivé à la pratique des arts martiaux ? Par quel art ? Maître ? Dojo ?

J’avais 11 ou 12 ans et on se faisait agresser et racketter régulièrement par des bandes des jeunes qui venaient d’autre quartiers. Un jour, j’ai décidé de ne plus me soumettre. Dans une bagarre, j’ai battu et humilié le chef d’une bande. Mais je savais que la bande allait revenir pour se venger …

Donc j’ai décidé d’apprendre à me battre plus efficacement, et je me suis inscrit dans une école de Karaté Kyokushinkai.

Qu'est ce qui vous a plu ? Ce qui vous a fait aimer les arts martiaux ?

Ce qui vous a poussé à continuer ?

A l’époque, j’ai aimé gagner, être le meilleur, la confiance en soi, la camaraderie… je suis quelqu'un curieux de nature et j’aime découvrir et apprendre (et il n’y a rien mieux que d’apprendre !).

Avant d'arriver à la pratique du Systema en 1997, vous avez pratiqué différents arts tels que le Wing Chun avec Didier Beddar, la boxe thaïlandaise.

Vous êtes même instructeur d'Arnis Kali à cette époque. Pourquoi vous êtes vous dirigé vers le Systema et pourquoi êtes vous depuis resté dans cette pratique du Systema ?

J’ai passé une saison à découvrir le Wing Chun et en même temps je découvrais la boxe Thaï avec André Zeitoun et le Kali avec Jeff Espinous.

J’ai arrêté la boxe Thaï après trois années suite à une blessure au genou.

En 1997, l’un de nos élèves de Kali m’a montré un article dans un magazine américain d’arts martiaux sur le Systema. L’article m’a beaucoup intrigué et nous avons commandé des cassettes en VHS (provenant de Toronto). Les cassettes n’ont pas calmé ma curiosité (moi, qui pensait avoir tout vu !). C’était trop différent de tout ce que j’avais connu, et avant de juger, j’ai décidé d’aller à Toronto pour pratiquer et découvrir le Systema.

(D’ailleurs, cet élève s’appelle Khosrow Helly et est devenu un des premiers et meilleurs instructeurs de Systema en France et un bon ami).

Ce que j’aime au Systema c’est son approche holistique, qui nous pousse à nous connaître et à travailler sur nos peurs et faiblesses.

Il y a une grande liberté au Systema, une incitation à la créativité personnelle, contrairement aux autres arts martiaux que j’ai expérimentés et qui me semblent plus formalistes et rigides.

Avec André Zeitoun en 1991

Septembre 1994 en Allemagne pour assister Jeff Espinous

(au centre en noir)

Comment définiriez vous le Systéma et pourriez vous nous donner son origine?

Pour moi, le Systema est un art de connaissance de soi (psyché, émotions et corps).

En utilisant quelques principes (plutôt que des techniques prédéfinies) comme la respiration, la relaxation, le mouvement continu, l’alignement, l’économie d’effort et l’engagement consécutif des muscles, nous apprenons la survie.

Ces principes, avec la connaissance de nos capacités, vont nous permettre de nous adapter et de survivre à la plupart des situations.

En ce qui concerne l’histoire et l’origine, certains disent que cet art martial existe depuis le dixième siècle et qu’il est enseigné chez les Spetsnaz (les unités d’élite de l’armée russe). Mais, selon moi, ce sont des arguments commerciaux pour vendre le produit …le Systema est trop vaste et demande plusieurs années de pratiques pour l’enseigner rapidement à un militaire…

Personnellement, c’est le produit que j’adore et je m’en fou d’où ça vient et de qui à enseigner à qui … mais je comprends que cela peut être important pour certains.

D’ailleurs, le mot «Systema» en russe veut dire «le système» et ne définit pas grande chose… Si on dit à un russe qu’on pratique le Systema il peut rigoler et demander «le système de qui ou quoi», il faut plutôt dire «Systema Ryabko ou Systema Talanov…»

Mon Systema a commencé avec Vasiliev et Ryabko. Quand j’ai découvert le Systema, il n’y avait que deux écoles: l’école de Ryabko et l’école de Kadochnikov. Désormais, au niveau mondial, il y a une dizaine de différents courants. Certains ont des principes similaires aux nôtres et d’autres n’ont rien à voir avec notre façon de pratiquer.

D’autres aussi font n’importe quoi et appelle cela du Systema !

En 1998, vous devenez le premier instructeur certifié par Vladimir Vasiliev en France. En 2000 vous ouvrez un groupe officiel de Systema à Paris, vous devenez Senior Instructeur par Mikhaîl Ryabko et Vladimir Vasiliev en 2003.

Vous êtes donc le pionnier de cet art en France, vous en avez vu son évolution jusqu’à maintenant, alors comment évolue le Systema de nos jours ? A t-il changé? Le Systema français s’éloigne t-il du Systema originel ?

Quand un art n’est pas rigide et prédéfini c’est très naturel qu’il évolue, c’est le cas de Systema qui est un art vivant.

En se connaissant mieux, en étant moins tendu (émotionnellement et physiquement) et avec l’entraînement régulier, en restant en contact avec sa source, notre compréhension va s’élargir. Cette évolution est sans fin, heureusement !

Tous mes enseignants ont changé et évolué depuis nos premières rencontres ; il suffit de comparer leurs vidéos de l’époque et de maintenant.

Moi-même, j’ai beaucoup évolué.

Il n’y a pas de « Systema originel ». C’est un art en constante évolution. C’est un savoir qui progresse.

Ceux qui, année après année, ont le même Systema, sont ceux qui ont arrêté d’apprendre et de travailler sur eux-mêmes, ce sont ceux qui pensent qu’ils ont tout vu et connaissent tout. Je pense que c’est un problème universel qui existe dans toutes les disciplines.

En 2014, vous décidez de continuer votre apprentissage avec Valentin Talanov, un des plus anciens élèves de Mikhail Ryabko, et devenez le premier instructeur certifié de Systema Talanov en France.
Pourquoi avoir choisi ce courant plutôt qu'un autre ?

On peut être un grand guerrier et ne pas avoir les outils pour enseigner l’art du combat. Pour moi, Valentin Talanov est le meilleur enseignant que j’ai vu. Il a créé une méthodologie (un alphabet) qui facilite l’enseignement et l’apprentissage. Valentin Talanov enseigne un Systema qui a été utilisé pour se battre et survivre dans la rue, et pour prendre soin de sa santé (physique et psychique).

Avec Valentin Talanov

Pour vous, qu'apporte les arts martiaux sur le point de vue physique, mental et spirituel ?

Pour moi, les arts martiaux devraient apporter la connaissance et la maîtrise de soi, la paix intérieur, le respect, la discipline, une meilleur santé émotionnelle, psychologique et physique, et bien sûr l’humilité.

Qu'apporte le Systema tout particulièrement ?

Le Systema n’est pas pour tout le monde, on doit être prêt à travailler sur soi. Afin d’éviter de regarder à l’intérieur et de traiter ses peurs, on préfère les projeter sur les autres sous forme d’agressivité. Notre agressivité est l’indicateur de nos peurs.

Quand on comprend le « pourquoi » on aura moins peur, quand on aura moins peur on sera moins agressif dans nos réactions et on fera juste le nécessaire pour arrêter notre agresseur. Le manque de compréhension crée le doute et celui-ci développe l’agressivité.

Le Systema doit nous apporter un meilleur rapport, une meilleure compréhension avec notre entourage (êtres humains, animaux et nature).

La relaxation, qui est un des cinq principes de notre Systema, va nous apporter une meilleure sensibilité à notre environnement. Cela ne peut être qu’enrichissant !

Avec Léo Tamaki

En plus de votre pratique et enseignement du Systema, continuez-vous les autres disciplines que vous pratiquiez dans le passé (Kyokushinkai, Arnis etc ) ? Avez-vous gardé des techniques, des principes dans votre enseignement?

Non, je ne continue pas les autre disciplines, mais je les apprécie et les respecte car il m’a fallu passer par elles pour apprécier ce que j’ai maintenant.

En plus de votre pratique en tant qu’enseignant, avez vous une routine personnelle ?

Oui, des variations de pompes, squattes et levées des jambes au ralenti, avec une respiration adéquate.

Des variations de l’exercice « apnée et récupération par la respiration ».

Avez-vous des références de maîtres ? Des exemples qui vous ont motivé et qui vous motivent toujours ?

J’apprécie beaucoup mon instructeur actuel, Valentin Talanov.

En plus de ses qualités d’enseignant, de ses connaissances, de sa générosité hors normes, il reste quelqu’un de très humble qui « dit ce qu’il fait et fait ce qu’il dit ».

Régulièrement je participe aux séminaires spirituels d’Eckhart Tolle et de Deepak Chopra que j’aime beaucoup.

Vous faites régulièrement des stages un peu partout. Comment est reçu le Systema ? Quelle relation avez vous avec les autres disciplines et pratiquants?

En général, ceux qui viennent au Systema pour la première fois et ont une certaine ouverture d’esprit apprécient beaucoup.

Ceux qui attendent de voir l’équivalent russe du Krav-Maga sont déçus… On ne peut pas plaire à tout le monde !

Je n’ai pas des relations spécifiques avec d’autres disciplines et pratiquants, mais je les respecte tous… chacun sa voie !

Cette diversité forme différents chemins qui éventuellement mènent vers la même destination : AVOIR MOINS PEUR ET ETRE EN PAIX.

Jérôme lors de l'Aiki Taikai 2017

On voit dans les styles, fédérations comme le Karate, Aikido, Ju-Jutsu et autres des ''guerres'', rivalités entre les styles, les pratiquants. Est ce que cela est présent aussi dans le monde du Systema ?
Malheureusement oui, la peur de ne pas avoir assez, et le vouloir de tout contrôler nous fait oublier pourquoi on est la.

N’importe quelle école ou organisation quand elle grandi et prend de l’ampleur possède plusieurs courants. C’est normal. Mais la guerre ne devrait pas être obligatoire… on doit apprendre à accepter l’autre et à cohabiter !

Cette diversité forme différents chemins qui éventuellement mènent vers la même destination : AVOIR MOINS PEUR ET ETRE EN PAIX.

Quels sont vos projets ?

Etre heureux et en paix et transmettre cet état d’esprit par l’exemplarité... à l’occasion.

Un mot pour la fin ? Quelque chose à rajouter ?

J’essaie de faire ce qui m’apporte de la joie… et je vous conseille de faire pareil.

LIEN: 

- Site internet: systemafrance.com

- Page Facebook: facebook.com/systemafrance

- Page Youtube: https://www.youtube.com/user/JerkadSystema

RONIN MARTIAL PRODUCTION Avril2020

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now